Cycliste feu rouge

Les cyclistes passent au rouge

14/06/2012 @ 12:00

 

Ils en rêvaient depuis longtemps, et c’est chose faite !
Depuis le 3 février dernier, les cyclistes sont désormais autorisés à franchir le feu rouge ou orange selon certaines modalités.

Deux nouveaux panneaux de signalisation ont été créés à cette occasion (B22 et B23).
Ceux-ci autorisent les cyclistes à brûler le feu rouge ou orange si ils vont tout droit ou tournent à droite, à condition de ne pas perturber la circulation des automobilistes.
Si toutefois nombre d’entre eux passaient déjà au rouge à l’époque, il faudra cependant rester vigilant, et les carrefours trop dangereux ne sont bien évidemment pas concernés.
Au volant ou à vélo, ne jouez pas avec le feu !

Les cyclistes passent en moyenne 1/5 de leur temps de parcours à patienter devant les feux tricolores. Ces panneaux de signalisation leur permettraient donc de perdre moins de temps et de crédibiliser l’utilisation du vélo. L’introduction de cette mesure s’inscrit dans le projet d’amélioration de la circulation des cyclistes en ville.  

Face à un panneau B22, les cyclistes ont le droit de tourner à droite même si le feu est rouge ou orange, A CONDITION qu’ils cèdent le passage aux autres usagers de la route circulant sur la voie publique ou la chaussée.



Le panneau B23 leur permet de filer droit devant sans se soucier de la couleur du feu A CONDITION qu’ils cèdent la priorité aux autres conducteurs. Circulant sur la voie publique ou la chaussée.

 Dans les pays voisins tels que les Pays-Bas, en Allemagne et en France, cette mesure a déjà été prise depuis un certain temps.
La région de Bruxelles-Capitale est le premier gestionnaire de voirie à expérimenter cette nouvelle mesure en Belgique.

C’est donc dans le cadre d’un projet pilote que des panneaux B22 et B23 ont été mis en place dans dix carrefours de la capitale. En automne, il conviendra d’analyser et de comparer la manière dont réagissent les cyclistes en présence des panneaux, par rapport à la manière dont ils se comportaient en l’absence de ceux-ci. C’est donc en septembre que sera accepté ou non l’introduction de ces panneaux de signalisation, et à quelles conditions.

Qu’en est-t-il alors de l’article 6.3 du code de la route qui stipule que :
“6.3. Le fonctionnement des signaux lumineux de circulation à un endroit déterminé y rend sans effet les signaux routiers relatifs à la priorité qui sont placés sur la même voie. ” 

Afin d’éviter toute confusion, la Commission Infrastructure de la chambre fédérale a approuvé une modification du code de la route ce 13 juin dernier. Les panneaux B22 et B23 ont donc force de loi.