Le client

Le client peut vraiment contribuer à la réussite de la médiation en commençant par se poser les questions suivantes :

  • Quels sont – en toute objectivité – les points forts et les points faibles de mon dossier ?
  • Quel est le meilleur résultat que je puisse raisonnablement espérer de la médiation ?
  • Qu’est-ce que la médiation doit m’apporter au minimum pour que je sois d’accord avec la solution ?
  • Quels sont les points à aborder absolument pendant la médiation ?
  • Puis-je libérer du temps et des moyens ?
  • La partie adverse est-elle plus « forte » que moi ? Sur quel plan : connaissances, personnalité, moyens financiers, statut social, etc. ?
  • Quels sont les faits qui ont engendré le conflit ?
  • Est-ce que je souhaite résoudre le conflit avec la partie adverse sans mettre à mal notre relation ?
  • Quelles émotions le conflit a-t-il provoquées en moi : colère, angoisse, tristesse, aversion, joie ?
  • Dans quelle mesure mes intérêts coïncident-ils avec ceux de la (des) partie(s) adverse(s) ?
  • Ai-je déjà envisagé d’autres solutions que la médiation pour résoudre le conflit ? Si oui, lesquelles ?
  • Quelles sont les autres alternatives en cas d’échec total ou partiel de la médiation ?